La fin du coton tige, pourquoi et quelles sont les alternatives-Eau et Jardin

La fin du coton tige, pourquoi et quelles sont les alternatives

Le coton tige en plastique est officiellement interdit depuis le 1er janvier 2020 et cette annonce a suscité l’inquiétude de certains consommateurs. Pourtant, l’homme se nettoyait déjà les oreilles avant l’invention du coton tige moderne dans les années 1920, comme le prouvent certains vestiges de l’Antiquité. Ne voyez pas la disparition du coton tige comme une régression, car son remplaçant est beaucoup plus respectueux de l’environnement, mais aussi de votre conduit auditif.

coton tige
Pourquoi est-il si urgent de ne plus utiliser de coton tige


À l’origine, le bâtonnet du coton tige était en papier pressé ou en bois, avant d’être remplacé par du plastique avec l’expansion de l’industrie pétrochimique dans les années 70. Par définition, tout objet à usage unique représente un danger environnemental. Pour chaque coton tige que vous jetez, outre sa fabrication, il faut prendre en compte l’emballage dans lequel il est vendu, la palette sur laquelle il était conditionné, ainsi que le carburant pour aller du fabricant au consommateur, en passant par le grossiste et le détaillant. Il faut aussi penser au coton, l’une des plantes les plus gourmandes en eau et dont le façonnage demande beaucoup de travail (et de kilomètres à parcourir).
Puis vient le temps de le détruire et le coton tige est une plaie à traiter ! Soit il est incinéré, avec les dégagements de particules dans l’air que cela implique, soit il est trié, mais il échappe souvent aux grilles de filtrage à cause de sa petite taille. Les particules de plastique se faufilent au travers des mailles des filets des stations d’épuration et se retrouvent dans la nature.
Ces bâtonnets sont un véritable fléau dans les rivières et les Océans où on les retrouve. Ils peuvent perforer les organes internes d’oiseaux ou poissons qui les ingèrent par erreur et le plastique empoisonne l’organisme de ces animaux. Sachez que le coton tige fait partie des dix premiers déchets les plus présents dans la nature. Ce


Arrêter le concept du coton tige, plutôt que de ne remplacer que le plastique


Seuls les cotons tiges en plastique sont interdits, les bâtonnets en papier ou bambou biodégradables et compostables sont toujours autorisés. Mais n’est-ce pas le moment d’abandonner totalement le concept du coton tige ? D’autant qu’il n’est pas adapté, et même considéré comme dangereux pour notre système auditif. En effet, le coton tige a tendant à pousser le cérumen vers le fond du canal auditif et à créer des bouchons.
En achetant des cotons tiges bambou biodégradables, vous n’évitez pas le problème de l’usage unique, avec le conditionnement, le transport, jusqu’à sa collecte. Tout cela coûte cher à l’environnement. Il est préférable de vous tourner vers l’équivalent du coton tige lavable.


Quelle est l’alternative au coton tige ?


L’alternative s’appelle le cure-oreille ou auriculi ou oriculi. Il se trouve chez nous, en pharmacie et dans les magasins bio et commence à coloniser les rayons de nos grandes surfaces. En métal ou en bois, il est constitué d’un manche, prolongé par un grattoir en forme de petite cuillère. Lorsqu’il est en inox, l’embout peut également ressembler à un pas de vis à bout rond que vous tournez dans votre oreille pour capturer le cérumen. Même lorsqu’il est en bois – de hêtre ou bambou généralement – il conserve une durée de vie infinie.


Les fabricants ayant compris l’enjeu, vous commencez à trouver des cure-oreilles décorés, dont le manche est agrémenté de motifs ou bouts différents pour que chaque membre de la famille reconnaisse le sien, comme c’est le cas pour les couleurs de brosse à dent.


Lorsque vous achetez votre cure-oreille, prenez garde qu’il soit envoyé depuis la France. S’il est envoyé individuellement de Chine, tous vos efforts pour participer à la sauvegarde de la planète s’envolent ! 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés