Composter avec ou sans jardin-Eau et Jardin

Composter avec ou sans jardin

Que vous possédiez ou non un jardin, installer un composteur vous permet de réduire considérablement votre empreinte écologique, tout en récoltant cet or noir que les jardiniers affectionnent : le compost.

À la campagne, la nature se charge de transformer vos déchets organiques, en appartement, ce sont les vers du lombricompost.

 dechets verts

À quoi sert le compost ?

Lorsque vous jetez vos déchets organiques dans la poubelle des ordures ménagères, ils sont collectés par camions, acheminés jusqu’à des incinérateurs qui vont à leur tour utiliser de l’énergie pour les brûler et dégager des fumées toxiques.


Composter évite ces dépenses énergétiques et permet de fabriquer une substance riche en nutriments et minéraux organiques qui vous sert pour votre jardin, votre balcon et vos plantes d’intérieur. En favorisant la vie microbienne, le compostage fertilise le sol et apporte à vos plantes et potagers de précieux éléments, comme l’azote, le potassium et le phosphore.


Outre ses apports, le compost sert de paillage pour protéger votre sol du froid en hiver et de la sécheresse de l’été. Il aide aussi les sols sablonneux à retenir l’eau et allège les sols argileux.

compost fait


Le compost étant extrêmement concentré, vous devez l’incorporer à votre terre, plutôt que de l’utiliser pur.

 

Le compost dans le jardin

Lorsque vous installez un composteur dans votre jardin, le principe est très simple : vous le remplissez par le haut et, la nature effectuant son travail de recyclage, les déchets sont décomposés et transformés en un engrais naturel qui s’apparente à l’humus. Selon votre région, son sol et son degré d’humidité, vous pouvez commencer à utiliser le produit de votre compost au bout de six mois à un an.

Composteur


Vous devez de temps en temps brasser votre composteur à l’aide d’une fourche, afin d’oxygéner les micro-organismes et accélérer la décomposition. Le compost doit toujours rester humide, sinon les micro-organismes meurent. Veillez à apporter suffisamment de déchets humides. Attention de ne pas l’ouvrir lorsqu’il pleut. En effet celle-ci risque de produire une humidité excessive et de modifier la température de votre compost ce qui freinera la décomposition. Si celui-ci devient trop humide, ajoutez des matières sèches pour rééquilibrer le processus.


Certains composteurs sophistiqués disposent d’un tiroir en partie basse pour récupérer plus facilement le compost. Ils peuvent aussi être munis d’une grille qui laisse passer les vers, mais empêche l’accès des rongeurs.

 

Le compost sans jardin

Si vous ne possédez pas de jardin, ni même de balcon, vous pouvez utiliser un lombricomposteur dont les habitants – les vers de compost – se chargent de décomposer vos déchets. N’ayez aucune crainte, cet appareil compartimenté est inodore. Les vers qu’il contient restent confinés et leur population se régule naturellement.


Le lombricomposteur contient des vers rouges de Californie, les Eisenia endreï, qui se délectent des matières fraîches, ainsi que des vers du fumier, d’un rouge tigré de gris ou de jaune, les Eisenia foetida, qui préfèrent les matières déjà en décomposition.

 



En quatre à six mois, ces deux espèces fabriquent un compost d’excellente qualité. Vous n’avez rien à faire d’autre que de les nourrir, ils travaillent pour vous et se régulent automatiquement, en fonction du volume dont ils disposent.


L’aération s’effectue naturellement lorsque vous ouvrez votre lombricomposteur, ainsi que par l’action des vers qui creusent des galeries. L’humidification se maintient naturellement, grâce à vos apports en déchets humides et par l’évaporation qui se condense sur les parois du lombricomposteur et retombe dans le compost.


Si vous traversez une période particulièrement chaude et sèche, il se peut que vous ayez exceptionnellement besoin d’humidifier votre bac. N’arrosez pas, mais pulvérisez l’eau, pour ne pas risquer de noyer les vers.


Vos vers de compost vous rendent service, alors prenez soin d’eux. Si vous partez plusieurs semaines, ne les laissez pas mourir, mais demandez à un voisin de venir jeter ses déchets chez vous de temps en temps.

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés